Le projet partenarial d’aménagement (PPA)

un projet global pour requalifier le grand centre-ville de Marseille

La Métropole Aix-Marseille-Provence, la Ville de Marseille, l’État et 7 autres partenaires ont affirmé, dans le contrat de Projet Partenarial d’Aménagement (PPA) signé en juillet 2019, leur volonté commune de conduire un projet de renouveau ambitieux pour le centre-ville élargi de Marseille. Inédit en France par son ampleur, le PPA s’appuie sur 5 objectifs principaux :  

  • Lutter contre l’habitat indigne ;
  • Améliorer l’attractivité et la qualité résidentielle ;
  • Permettre aux habitants de se maintenir dans leur quartier ;
  • Restaurer le patrimoine bâti ;
  • Redynamiser la fonction économique.

Piloté par la Métropole et la Ville de Marseille, le PPA s’appuie sur une gouvernance partagée ainsi que sur des financements croisés et intègre l’ensemble des politiques publiques déjà engagées sur le périmètre. Adopté en octobre 2021, un nouveau Pacte de Gouvernance acte le co-pilotage du projet par la Ville de Marseille et la Métropole Aix-Marseille-Provence et la constitution d’un collège des maitrises d’usage et d’un comité scientifique.

Conclu pour une durée de 15 ans, il porte sur un périmètre de 1000 hectares correspondant au centre-ville élargit de la ville de Marseille.

Ce périmètre se superpose à celui de l’opération Grand Centre-Ville (OGCV), concédée par la Métropole à la SPL SOLEAM, et inclut le projet urbain Quartiers-Libres-Saint-Charles-Belle-de-Mai. Par la définition et l’organisation d’un programme de travail et d’actions partenariales à engager, son objectif est la mise en œuvre d’une stratégie d’intervention coordonnée et d’un projet majeur de requalification urbaine du centre-ville de Marseille. Les interventions sur l’habitat privé ancien et dégradé constitueront le levier principal de la démarche de projet urbain ainsi mise en œuvre. Cette démarche se voulant ambitieuse et globale, les actions sur l’habitat seront menées en cohérence avec des politiques de développement économique et d’amélioration du cadre de vie.

La SPLA-IN AMP : UN OUTIL OPÉRATIONNEL AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS

Fin 2019, a été créée la Société publique locale d’aménagement d’intérêt national Aix-Marseille-Provence (SPLA-IN AMP), dont le capital est réparti entre la Métropole, l’État et la Ville de Marseille. Experte du traitement global de l’habitat privé dégradé, la SPLA-IN sera chargée, pour le compte des collectivités et de l’Établissement public d’aménagement Euroméditerranée (EPAEM), d’intervenir dans un premier temps sur les secteurs d’habitat ancien dégradé identifiés comme prioritaires dans le cadre du PPA.

En chiffres

0
Numéro cool

habitants (23 % de la population marseillaise)

0
Numéro cool

logements

0
Numéro cool

stations d’épuration

0
Numéro cool

hectares dans le centre-ville répartis sur 8 arrondissements (1er, une partie du 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e et 8e)

0
Numéro cool

partenaires : la Métropole, la Ville de Marseille, l’État, le Département, l’Établissement public d’aménagement Euroméditerranée, l’Anah, l’Anru, la Banque des territoires, l’EPF PACA, l’AR HLM

4 îlots ciblés pour un effet levier

Ont été identifiés dans le PPA quatre îlots prioritaires et démonstrateurs sur lesquels les études et les actions opérationnelles seront prioritairement conduites : deux îlots situés dans le quartier de Noailles (13001), un îlot situé dans le quartier de la Belle de Mai (13003) et un dernier îlot Hoche Versailles situé dans le périmètre de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée (13003).  Ces îlots, choisis en raison de leur localisation dans des quartiers fortement touchés par les problématiques d’habitat indigne, ont déjà fait l’objet d’études préalables qui ont permis de définir des orientations d’intervention.

En savoir plus