Une priorité : la santé environnementale

Imprimer

Même si la santé environnementale n’est pas une compétence Métropolitaine, les élus locaux disposent de nombreux leviers pour agir. L’ensemble des décisions prises dans différents secteurs comme les transports ou l’urbanisme, a un impact qui peut contribuer au bien-être et à la qualité de vie des populations ou, au contraire, l’exposer à des risques et nuisances affectant leur santé actuelle et future. Intégrer la santé et le développement durable de manière transversale à l’action publique est un puissant levier pour gagner en efficacité et augmenter l’attractivité du territoire.

Volonté de développer des transports moins polluants, plan vélo, aide à la rénovation des bâtiments, aide à l’économie circulaire… Dans sa politique générale, la Métropole au travers de plusieurs documents généraux et agendas, réalise de nombreuses actions afin d’améliorer le cadre de vie de la population. À ce titre, elle soutient plusieurs projets en lien avec cette problématique.

Les projets sur la qualité de l’air porté ou soutenus par la Métropole :

Le projet DIAMS (Digital Alliance for Aix-Marseille Sustainability/Alliance numérique pour le développement durable d’Aix-Marseille), soutenu par l’Union européenne, offre l’opportunité au territoire métropolitain d’expérimenter de nouvelles façons d’appréhender la qualité de l’air tout en développant des solutions innovantes.

En savoir plus

Le projet Réponses est porté par le SPPPI, dispositif d’écoute de la population et de mise en place d’actions pour répondre aux attentes des habitants sur la qualité de l’air. Ce programme collégial unique en France vise à améliorer la situation sur le pourtour de l’étang de Berre.

Plus d’infos : https://www.dispositif-reponses.org/

Allo Industrie, un dispositif pour savoir ce qui se passe ! Les industriels du secteur de l’Étang de Berre s’engagent à vous tenir au courant lorsqu’un évènement inhabituel se déroule sur leur site. Ils diffusent alors un message sur la plateforme Allo Industrie.

Lien vers le site : www.allo-industrie.com

L’amélioration de la qualité de l’air est donc un enjeu essentiel pour la Métropole. Or, le trafic routier est responsable d’une part importante de la pollution atmosphérique. À partir de septembre 2022, la Métropole, avec l’appui de la Ville de Marseille, met progressivement en place une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) pour le centre de la capitale régionale. Cette restriction progressive de la circulation des véhicules les plus polluants va entraîner une amélioration sensible de la qualité de l’air. Lien vers la page mobilité alternative

Implanté au cœur de la zone industrialo-portuaire de Fos en 2010, l’Institut Eco citoyen est un centre d’étude de l’environnement et de l’effet des pollutions sur la santé. Il permet de mieux connaître les risques liés aux activités humaines, notamment industrielles et logistiques.
Cette démarche implique citoyens et scientifiques. Elle intègre l’ensemble des milieux naturels et la santé humaine. Les travaux de l’Institut s’adressent aux acteurs du territoire en vue de la réduction des émissions polluantes, de l’adaptation des suivis environnementaux aux polluants spécifiques, et de la réhabilitation des sites contaminés.

Toutes les infos : https://www.institut-ecocitoyen.fr/

La problématique des pollens est particulièrement sensible sur le pourtour de l’étang de Berre. Différents acteurs se sont mobilisés autour de ce phénomène. L’étude Mistral tend à étudier les liens existant entre l’exposition aux pollens, la pollution atmosphérique, et les symptômes de rhinite allergique

Toutes les infos : https://clin.edop.fr/etude-mistral