Mon Territoire
Je participe

Mobilité, pouvoir d’achat, environnement… la Métropole met les bouchées doubles !

Imprimer
133 rapports étaient à l’ordre du jour du conseil de la Métropole du jeudi 5 mai 2022. Au menu de cette séance, les élus métropolitains ont adopté des mesures importantes pour le développement d’un territoire durable et de ses transports.

Rassemblés dans l’hémicycle du Pharo, siège de la Métropole, les élus métropolitains ont tenu à adresser le message d’une Métropole à l’écoute, qui travaille collectivement, et prend à bras-le-corps les dossiers prioritaires. Concernant les transports, l’habitat indigne, les enjeux environnementaux… les délibérations adoptées, touchant à des thématiques majeures, ont montré une institution qui accélère la mutation du territoire.

Extension du tramway nord-sud de Marseille

Les conseillers de la Métropole ont approuvé le tracé de base et la variante, passant par le chemin du littoral, de la deuxième phase des extensions nord-sud du tramway de Marseille. Le projet permettra notamment la réalisation d’un grand axe Nord-Sud inscrit dans le Plan de Mobilité de la Métropole. Si la première phase d’extension est engagée (au nord, prolongement entre Arenc et Gèze ; au sud, prolongement entre Castellane et La Gaye), la concertation pour la deuxième phase d’extension (au nord, prolongement entre Gèze et La Castellane ; au sud, prolongement entre La Gaye et la Rouvière) va débuter au cours du second semestre 2022. Cette phase 2 de l’extension du tram nord-sud figure dans le volet mobilité du plan Marseille en Grand et vise à désenclaver les quartiers nord de Marseille.

Précarité énergétique : le Fonds de solidarité logement vient en aide aux ménages les plus démunis

Dans le cadre de l’augmentation prévisible de l’énergie, la Métropole propose de venir en aide aux ménages ne relevant pas habituellement du Fonds de solidarité logement. Pour ce faire, le quotient familial (QF), actuellement à 980 euros, permettra aux ménages dont il est compris entre 981 et 1300€ de bénéficier d’une aide annuelle pour toute facture supérieure à 600€. Ce dispositif inédit vient compléter d’autres mesures engagées par la Métropole pour améliorer le pouvoir d’achat et touchera des milliers de Provençaux en difficulté.

Requalification du centre-ville de Marseille

La Métropole avance dans la lutte contre l’habitat indigne. Le calendrier du Projet partenarial d’aménagement est tenu. Ce grand chantier, qui porte sur un périmètre de plus de 1 000 hectares et concerne près de 200 000 Marseillais du centre-ville, doit redonner un nouveau visage à la ville centre de la Métropole. Il entre désormais dans sa phase opérationnelle : les modalités de concertation pour la réalisation de travaux, notamment à Noailles ou à la Belle de Mai, vont être lancées.

Permis de louer à Gardanne

La Métropole étend l’expérimentation du permis de louer à Gardanne, après l’avoir testée à Marseille, à Martigues, à Istres ou encore à Port-de-Bouc. Cette autorisation préalable à la location, mise en place dans le cadre de la stratégique de lutte contre l’habitat indigne adoptée en 2018, a pour but d’agir contre les propriétaires indélicats et de s’assurer que les logements mis en location ne portent atteinte ni à la sécurité des occupants, ni à leur santé, et de mieux connaître le parc de logements en situation de fragilité. Elle sera mise en œuvre pour 6 mois dans le centre-ville de Gardanne.

Charte métropolitaine des manifestations écoresponsables

En se dotant d’une charte métropolitaine des manifestations écoresponsables, la Métropole montre l’exemple et œuvre toujours plus pour un territoire durable. Les événements que l’institution soutiendra seront, désormais, encadrés afin de limiter leur impact sur l’environnement.

Plan d’actions « zéro rejet plastique en mer » à horizon 2025

En Méditerranée, près de 600 000 tonnes de plastique sont déversées chaque année, dont 11 200 tonnes depuis la France, notamment depuis ses côtes méditerranéennes. Consciente de l’urgence à agir, la Métropole a souhaité poursuivre et amplifier son action, initiée dans l’Agenda environnemental, en s’engageant auprès du Fond mondial pour la nature, WWF-France, au travers d’une charte pour une réduction des déchets plastiques en mer à horizon 2025. Six axes stratégiques ont été établis et 94 opérations ont été identifiées. Parmi elles, des actions internes visant à réduire la consommation de plastiques à usage unique relevant de l’institution comme des actions externes susceptibles de réduire la pollution plastique existante localement.

Partager cet article :

PLUS d'actualités

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités

Accessibilité

Contraste

Taille du texte

Partager cet article :

Partager le lien vers l'article